Langue alsacienne : l’offensive d’un Général américain

Jacques_Paul_KLEIN« En tant que peuple alsacien, nous n’aurons aucun avenir – et l’histoire nous condamnera pour cela – si nous ne préservons pas notre langue, nos traditions, ainsi que notre histoire. » Ces lignes ne sont pas celles d’un militant culturel alsacien mais de Jacques Paul Klein, Général américain, ancien du Vietnam, dont la famille est originaire de Saint-Hyppolite.

Le Général de l’armée de l’air américaine présente la particularité d’être né à Sélestat en 1939. Après le décès de son père, sa mère s’est remariée à Washington, après la guerre.  Très attaché à l’Alsace de ses ancêtres, le Général a adressé,  mi-mars, une lettre à 16 maires ou dirigeants politiques alsaciens, en les exhortant à adhérer à la « Charte des collectivités territoriales d’Alsace et de Moselle », qui vise à garantir l’utilisation de la langue régionale par les administrations territoriales.

« Si nos enfants ne peuvent plus parler notre langage, leur univers sera fortement restreint, et ils perdront le contact avec notre riche passé culturel, historique et littéraire », écrit le Général.

Celui qui a aussi occupé les fonctions de Secrétaire général adjoint des Nations Unies et de Chef des Missions de maintien de la paix en Bosnie-Herzégovine et au Liberia puise aussi dans le répertoire onusien. Il cite le message  du Secrétaire Général, Ban Ki-moon, à l’occasion de la Journée internationale de la langue maternelle 2014, ce 21 février : « Unissons toutes nos forces pour promouvoir la diversité linguistique et le multilinguisme comme un élément clef de nos efforts pour bâtir un meilleur monde ainsi qu’une vie de dignité pour tous ».

La lettre dans son intégralité

Monsieur le Maire,

Wittgenstein, l’un des plus influents philosophes du 20ème siècle, a souligné l’importance du langage quand il écrivit que « les limites de votre vocabulaire définissent votre univers ».

C’est dans ce sens que je me permets de solliciter votre soutien concernant la « Charte des collectivités territoriales d’Alsace et de Moselle », qui vise la promotion de la langue régionale.

Si nos enfants ne peuvent plus parler notre langage, leur univers sera fortement restreint, et ils perdront le contact avec notre riche passé culturel, historique et littéraire.

La Résolution A/RES/61/266 de l’Assemblée Générale des Nations Unies fait appel à tous les Etats membres pour « promouvoir la préservation de tous les langages utilisés par les peuples à travers le monde comme le seul moyen disponible pour encourager l’harmonie, la variété, et l’entente internationale, au moyen du multilinguisme et du multiculturalisme ». Les langues continuent à être les instruments les plus puissants pour préserver et développer notre héritage à la fois tangible et intangible.

En outre, à l’occasion de la Journée internationale de la langue maternelle 2014, le Secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon, a dit : « Unissons toutes nos forces pour promouvoir la diversité linguistique et le multilinguisme comme un élément clef de nos efforts pour bâtir un meilleur monde, ainsi qu’une vie de dignité pour tous ».

En tant que peuple Alsacien, nous n’aurons aucun avenir – et l’histoire nous condamnera pour cela – si nous ne préservons pas notre langue, nos traditions, ainsi que notre histoire.

J’espère pouvoir compter sur vous pour votre soutien.
Alles beschte un vielmols merci. Denn nur’s beschte esch güett genüe fer’s Elsàss.
Avec mes plus sincères salutations personnelles,

Ambassadeur Jacques Paul Klein
Académie d’Alsace
Sous-Secrétaire-Général des Nations Unies (Retraité)


2014 - JACQUES KLEIN_Page_1

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s