Lettre aux maires

Madame, Monsieur le Maire,

En cette Journée internationale de la langue maternelle (21 février) nous avons deux bonnes nouvelles.  La première est que toutes les langues peuvent être sauvées et la deuxième  est que, pour se faire, l’action du “Maire” est plus déterminate que celle de la “Mère”. Parce que c’est la politique qui décide quelle(s) langue(s) parlerons nos enfants demain.

Nous avons l’honneur de solliciter le soutien de votre commune sous la forme d’une contribution annuelle de 50 à 100 euros au Fonds international pour la langue alsacienne (FILAL) qui a pour objectif d’appuyer la création des premiers jardins d’enfants en immersion complète en dialecte (Elsasserditsch) pour un passage progressif en hochdeutsch. Nous pourrions aussi imaginer que vous consacriez entre 1 et 5% du budget de votre éclairage de Noël à la langue alsacienne, parce que nous estimons que notre langue mérite autant de lumière que les fêtes de fin d’année.

Nous vous invitons aussi à publier dans votre bulletin municipal un article de présentation du FILAL (ci-joint), à diffuser auprès des conseillers municipaux et vos administrés un appel à soutien au FILAL(appel), et mener une enquête auprès des parents de nouveaux-nés

Nous partons du constat que nous n’arriverons pas à sauver notre langue, sans une immersion complète des la maternelle. L’Alsace est en retard d’une immersion. Plus précisément, l’Alsace a 40 ans de retard.  La Bretagne, le Pays Basque français et le Pays de Galles ont réussi au cours des dix dernières années à augmenter le pourcentage de locuteurs de moins de 20 ans grâce à l’immersion en langue régionale ou minoritaire. Le “Fonds breton” récolte 300 000 euros par an sur la base de virements mensuels d’au moins 10 euros. Il permet d’appuyer un réseau d’immersion bénéficiant à 3000 élèves de primaire (Diwan).

Le principe de l’Immersion 

Pour comprendre l’importance de l’immersion en langue minoritaire, il faut savoir qu’un enfant de 2 à 5 ans est éveillé 4000 heures par an mais ne passe que 1000 heures à l’école. Dans un environnement où tout se passe en français (TV, rue, copains, parents), l’immersion en langue régionale permet d’établir un minimum de parité.

Immersion en dialecte : une réalité en Suisse et au Luxembourg

400 000 élèves suivent actuellement une éducation primaire en Suisse qui s’appuie sur une immersion totale en dialecte en maternelle. Il en est de même au Luxembourg où tous les enfants, dont 40% sont d’origine étrangère, entament le cycle scolaire par une immersion en dialecte.

France : 10 000 élèves en immersion en langue régionale

Cette immersion en langue régionale est aussi une réalité en France. 10 000 élèves, dans 30 départements français, suivent actuellement un enseignement bilingue basée sur une immersion complète en langue régionale en maternelle, et l’Education nationale gère une école modèle en catalan à Perpignan.

Madame, Monsieur le Maire, Mesdames et Messieurs les conseillers municipaux, nous espérons que vous comprendrez l’urgence de passer à cette nouvelle étape qualitative. Vous trouverez ci-joint une video du presentation de ce projet Alsace 20 du 4 septembre 2014 ainsi qu’une vidéo dans laquelle Roger Siffer exprime son soutien à ce projet. Vous trouverez aussi un portrait du président du FILAL publié dans les DNA du 20 septembre 2014.

Mer hoffa’s s’beschta fer unsri Sproch, denn nur’s beschta esch güett genüe fer’s Elsass

Thierry Kranzer, Président du FILAL,

P.S : Jean Petit, psycholinguiste a déclaré qu’il y avait un supplément d’âme dans les langues qui n’avaient pas subi la violence de l’orthographe. C’est cette âme que nous vous proposons de sauvegarder.

Ci-joint : article AG  FILAL de Selestat 10 septembre 2016

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s