Hawaï ressuscite sa langue grâce à l’enseignement immersif

Girls_Reading-Hawaien

Elèves des écoles immersives hawaiennes “Aha Punana Leo”

Il restait moins de 50 enfants locuteurs d’hawaïen en 1987 sur cet île de 1,5 million d’habitants – dont 150 000 autochtones hawaïens – lorsque l’association Aha Punana Leo (le nid de la langue) a ouvert ses premières maternelles en immersion complète en hawaïen, langue polynésienne apparenté au tahitien.  30 ans plus tard, 15 écoles publiques et six écoles associatives scolarisent 2000 enfants en immersion complète en langue hawaïenne.  L’anglais n’est introduit qu’á la fin du primaire (fifth grade).

Devenu 50e Etat des États-Unis en 1959, il faut attendre 1978 pour voir le hawaïen devenir co-officiel aux côtés de l’anglais.  Mais cette co-officialité ne s’est traduite par aucune initiative concrète en faveur de la langue.  Pire les enseignants étaient menacés de licenciement s’ils étaient surpris en train de parler hawaïen à leurs élèves.

Si ces effectifs de locuteurs restent mineurs au regard de la population totale d’Hawaï – 1,5 million d’habitants pour 28 000 km2 (taille de la Bretagne) – se sont aujourd’hui en moyenne 250 enfants autochtones par classe d’âge sur 1750 qui sont parfaits locuteurs.  Cela représente 15% d’enfants autochtones locuteurs contre 0,1% en 1987.  Un exemple de politique linguistique.  Une

Le Royaume indépendant d’Hawaï est renversé par un coup d’hommes d’affaire américains en 1893 avant d’être annexé par les États-Unis en 1898.  Il faut attendre 1959 avant qu’Hawaï devienne le 50e État des États-Unis.  Hawaï fait partie des quatre états (Vermont, Californie, Texas) à avoir été indépendants avant de rejoindre les États-Unis.  La politique linguistique du Département de l’Education de Hawaï est aujourd’hui perçu comme un modèle dans le monde en matière de préservation de la langue minoritaire.

Un modèle à suivre pour l’Alsace qui malgré 25 ans d’enseignement bilingue ne dispose toujours d’aucune classe immersive.

Thierry Kranzer

Source : “How Hawaiian came back from the Dead” (Comment le hawaien est revenu de la mort); A legacy of colonialism nearly wiped out the language and its culture. These immersion schools weren’t having it; by Alexandria Neason, publié le sur le site www.slate.com le 8 juin 2016.

Le 7 mars 2005, le Conseil économique et social des Nations Unies (ECOSOC) publie un rapport de 21 pages  qui  conclut – en s’appuyant sur toutes les études à sa disposition –  que la qualité de l’éducation à la fin du primaire est proportionnelle au taux d’immersion en langue minoritaire.

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s