AG 2018 du FILAL : Une première crèche en alsacien en 2019

RVB de baseFonds international pour la langue alsacienne : Une première crèche en immersion en alsacien en 2019 ?

La priorité du Fonds international pour la langue alsacienne (FILAL/Storchennest) reste, “en 2019, l’ouverture des premières crèches en immersion en alsacien”, a assuré, M. Thierry Kranzer, président de l’association qui tenait son Assemblée générale le 26 janvier 2019, à la mairie de Schiltigheim, sur le thème « Politique linguistique et développement durable » .  L’association, qui veut promouvoir une nouvelle politique linguistique s’appuyant sur l’immersion complète sur la tranche d’âge 0-6 ans, souhaite parvenir en 2019 à lancer sa première crèche bilingue par immersion en alsacien.   « Si une telle avancée devait se conclure dans le Haut-Rhin, Mme Brigitte Klinkert me charge de vous dire que le Département appuierait cette initiative », a souligné M. Robert Engel, Chargé de mission au bilinguisme du Département du Haut-Rhin.

Dans une déclaration liminaire, le président du FILAL a dit l’ambition du FILAL/Storchennest de convaincre les collectivités, intercommunalités, départements et Région d’institutionnaliser la politique linguistique en créant des postes chargés de mettre en œuvre des objectifs clairement définis dans le temps et l’espace.  « Une politique linguistique », a-t-il été insisté, s’appuyant sur l’immersion complète pour la tranche d’âge 0-6 ans.  Sur le terrain de l’immersion, le FILAL, sous l’initiative de Christiane Maître, gérera en 2019, comme en 2018, trois colonies de vacances d’une semaine en immersion en alsacien qui pourraient concerner jusque 70 enfants entre 6 et 18 ans.

AG FILAL 26 Januar 2019, Schiltigheim Rathaus

Von Links, Richard Weiss, Jean Peter, Sarah Moessmer, Thierry Kranzer, Danièle Dambach (Bürgermeisterin) SChiltigheim, Christiane Maître, Frédéric Fritsch, Mathieu Brodhag

Placée sous l’angle du développement durable et des liens en parité linguistique et croissance économique, cette assemblée se tenait sous la présidence de Mme Danielle DAMBACH, Maire de Schiltigheim, qui a été très sensible à la démarche inclusive du FILAL en rappelant que le respect du bilinguisme français/langue régionale pouvait et devait être mené de pair avec le respect de la très riche diversité de la population de sa ville. Cette dernière a, notamment, rendu hommage à Mme Andrée Munchenbach pour avoir permis l’ouverture du premier site bilingue à parité de Schiltigheim.  Également présente, Andrée Buchmann, Maire adjointe qui a jugé opportun que la commune de Schiltigheim travaille avec le FILAL pour imaginer une politique linguistique pour la ville Schiltigheim.

A cet égard, le président du FILAL a rappelé que trois villes du Pays Basque, Bayonne  et Biarritz et Hendaye, disposaient d’un total de 4,5 postes de chargés de politique linguistique et qu’il y avait en tout, au Pays Basque français, plus de 30 postes à temps plein en charge de politique linguistique pour une communauté de 300 000 habitants.  A titre de comparaison, le président du FILAL a rappelé que l’Eurométropole de Strasbourg avec 8000 personnels pour 450 000 habitants ne disposait d’aucun poste de chargé de politique linguistique… ce qui en dit long sur la volonté politique  de la ville pourtant doté du statut de capitale européenne.

Le président du FILAL s’est aussi félicité de la notoriété grandissante de FILAL qui témoigne que le message de l’immersion complète est en train de gagner les esprits. Ainsi le président du FILAL a été en juin 2018 invité à faire le discours d’ouverture de l’assemblée annuelle du Verein für die Deustche Sprache (VDS) qui est l’équivalent allemand de l’organisation international de la francophonie.  Le président du FILAL a aussi été invité a parler de politique linguistique devant la Communauté de communes de Munster, le 7 novembre, et devant l’assemblée annuelle des maires du Haut-Rhin, le 1er décembre  2018.  Outre des donateurs, le FILAL souhaite aussi étoffer son équipe vidéo pour être en mesure des produire des contenus vidéos en alsacien pour enfants de 0 à 6 ans, qu’il souhaitera diffuser sur sa chaîne youtube Kinderelsass TV. De son côté Jean Peter a présenté son projet de labellisation des crèche en trois niveaux selon le taux d’immersion en alsacien.

S’agissant de la dimension budgétaire et administrative, le FILAL a présenté les 5 chantiers administratifs lourds menés par le FILAL en 2018 pour améliorer ses capacités opérationnelles en 2019. Le premier a consisté à refonder ses statuts pour être en mesure de gérer directement des crèches et  des activités périscolaires, dont des colonies de vacances durant les différentes vacances scolaires. Le second a été de rédiger les statuts d’un fonds de dotation qui permettra de professionnaliser la récolte de fonds.  Parmi les autres avancées administratives : la création d’un nouveau site internet permettant de mieux gérer les milliers de contacts internet du FILAL, des formalités permettant au FILAL de recruter un service civique et la réalisation et le lancement de 10 000 prospectus ventant les bienfaits de l’immersion précoce en alsacien.

S’agissant de la gestion du Fonds, le trésorier Mathieu Brodhag et les réviseurs aux comptes se sont félicités de la bonne gestion et tenue des comptes en notant que le FILAL avait, par le biais d’une centaine de donateurs, récoltés 63 000 euros en moins de quatre ans.  Un rythme qui doit être augmenté en 2019 pour atteindre un solde de 100 000 euros et une base de 10 000 adresses email, grâce au nouveau site du FILAL.org que l’on doit au formidable travail de Luc Knoerr.  L’objectif reste de trouver 1 000 Alsaciens acceptant de mettre en place un virement mensuel de 10 ou 20 euros, ce qui permettrait au FILAL d’approcher le niveau du Fonds breton, qui collecte chaque année 300 000 euros au profit de l’immersion complète et précoce en breton.

Également intervenu en marge de cette réunion, M. Patrick Puppink président fondateur de l’association Sprochrenner qui organisera en 2020 la première course pour la langue alsacienne et Mme Sabine Rudio, responsable pédagogique des écoles ABCM zweisprachigkeit, qui s’est félicitée du succès des 11 maternelles immersives alsacien/allemand lancées par ABCM en 2017 et 2018. Cette dernière a dit la volonté d’ABCM de développer son réseau d’écoles immersives en se réjouissant des recommandations présentées le 19 janvier par le Conseil culturel alsacien (CCA), qui a dit la nécessité de multiplier les écoles ABCM. Parmi les personnalités présentes figuraient Richard Weiss, président fondateur des écoles ABCM zweisprachigkeit, M. Jean Marie Woehrling, Président du Schickele Kreis et Rémy Morgenthaler, président de l’association Heimetsproch.

Contactez le FILAL/Storchennest à elsasserditsch@gmail.com

Tél 07 85 95 95 17

 

SOUTENEZ  LE  FILAL EN CLIQUANT ICI

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s