La start-up australienne Vulcan energy vient de déposer une demande d’extraction de lithium du sous-sol alsacien

salar de uyuni in Bolivia

Si l’Alsace séduit par sa richesse culturelle, son architecture unique et sa gastronomie à faire pâlir de jalousie les autres régions, elle possède un autre charme unique : son sol riche en lithium. Et c’est à ce titre que la société australienne Vulcan Energy souhaite commencer à extraire le lithium du sous-sol alsacien.

Un minerai alsacien énormément convoité

La présence de lithium dans le sol alsacien n’est pas une grande découverte. En effet, avant Vulcan Energy, des demandes d’extraction sur différents sites de la région ont été déposées par Lithium France ou encore Viridian, à Lauterbourg.

Le lithium connaît aujourd’hui une forte demande mondiale, principalement à cause de l’expansion du secteur de l’énergie électrique. Ce minerai est d’une importance capitale pour le secteur automobile puisqu’il est l’un des composants essentiels des batteries des voitures électriques. D’ailleurs, les entreprises Renault, Stellantis et Volkswagen sont entrées dans le capital de l’entreprise, à hauteur de 8%. Ces entreprises comptent bien profiter de l’extraction du lithium en Europe, pour se défaire de la dominance de la Chine, premier exportateur mondial de lithium.

Vulcan Energy, une extraction neutre en carbone

L’Australie et la Chine sont les premiers producteurs au monde de lithium, mais l’un des premiers inconvénients de l’extraction de ce minerai réside dans la grande dépense énergétique et la pollution engendrée. Très énergivore en eau, la production de lithium se passe par l’extraction d’une saumure (un mélange d’eau et de sels) présente à des kilomètres sous le sol. Après un processus d’évaporation, seuls les minéraux restent, et parmi eux le lithium.

Lire :   Halloween en alsace : les 5 événements incontournables 

Sauf que pour faire cela, les usines ont besoin d’une forte concentration d’eau. Une consommation qui a tendance à provoquer de nombreuses sécheresses là où l’extraction a lieu.

Vulcan Energy souhaite procéder sur le sol alsacien à un nouveau type d’exploitation, dite neutre en carbone. Déjà utilisé en Allemagne de l’autre côté de la frontière, ce procédé se base sur la géothermie et l’utilisation de la saumure, naturellement chauffée, pour produire de l’énergie.

Il n’y a que dans la vallée du Rhin et en Californie que cette extraction non polluante peut se faire. Après les retours positifs de ses exploitations allemandes, la société australienne souhaite procéder à un prolongement naturel, en dupliquant le même procédé en Alsace.

Une demande pour 155 km2

La demande déposée concerne la cession d’un permis d’exploitation et de recherche exclusif dans le Bas-Rhin, près de Haguenau. La zone nommée Les Cigognes s’étend sur 155 km2.

Vulcan Energy a, par ailleurs, déjà analysé les sous-sols alsaciens et projette de déposer de prochains permis, après une plus ample analyse. Entre-temps, la société a commencé à recruter ses futurs employés.

Related Post

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *